Ce dont profitent les anges

Ce dont profitent les anges

Dans le processus de maturation des fûts de chêne, certaine eau de vie va s'évaporer. Ce phénomène naturel est communément connu sous le nom " Ce dont profitent les anges", la quantité d'évaporation est équivalent à 2 millions de bouteilles par an. " Ce dont profitent les anges" est un argument commun dans beaucoup de livres sur le vin et son histoire, en particulier dans les livres sur Cognac. Nous ne savons pas la première fois que cette citation est apparue, mais son expression romantique est certainement l'une des raisons de sa généralisation.

 

Saccharomyces formant de film

Ceci est le nom de bactéries dues au phénomène " Ce dont profitent les anges". Dans la région de Charente, lors du vieillissement progressif de l’eau de vie, une partie d’alcool s’évapore de fûts de chêne. Cette évaporation naturelle aidera au développement de petite bactérie appelée saccharomyces formant de film, et cette bactérie est nourrie par l’alcool et l'humidité produit.

 

Phénomène visible d’évaporation coûteuse

Évaporation d’alcool lui-même est invisible, mais les bactéries peuvent être vues ci-dessus dans le cognac. A proximité des murs du bâtiment à proximité de cave sont noirs, qui a confirmé la présence de la bactérie. Les producteurs de Cognac ont prévu chaque année 3% à 4% de l’eau de vie mature s’évapore dans l'air. C'est-à-dire, dans les zones de cognac les anges ont profité équivaut à près de 2 millions de bouteilles de cognac chaque année...

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé

Copyright © Ducde Fugue All rights reserved

Shanghai Kaichen de l'alcool Trading Co., Ltd. Tous droits réservés.